serre main vignette.jpg

UNE IRRITATION

De Thomas Bernhard

Théâtre musical, public adulte

> VENDREDI 7 JANVIER à 20h

> SAMEDI 8 JANVIER à 20h

C’est au contact renouvelé de la société artistique Viennoise qu’il s’était juré de fuir il y a trente ans que Thomas Bernhard, spectateur passif d’un dîner chez les Auersberger, déclenche son intarissable monologue intérieur.

Dans ce soliloque fleuve, notre narrateur déplie sa pensée comme un origami aux mille strates, laissant échapper ça et là, les fulgurances qui le caractérisent : haine de l’Autriche, dissection du mensonge sous toutes ses formes, urgence d’écrire - tout est affaire de survie pour ce personnage joyeusement acariâtre.

Sa soif de vérité finit par le remettre lui-même en question car au fond, n’appartient-il pas toujours à cette société artistique qu’il abhorre?

 
corps castelet.JPG

LE LOUP DE MARLAGUETTE

Compagnie PUPPET SPORTING CLUB

Marionnette, théâtre d’ombre

JEUNE PUBLIC À PARTIR DE 5 ANS

> SAMEDI 15 JANVIER à 11h et 16h

> DIMANCHE 16 JANVIER à 11h et 16h

Une fillette audacieuse se promène dans la forêt et rencontre, comme il se doit, un loup. Passée une période de frayeur et de confrontation, le spectacle s’attarde sur l’amitié improbable qui se noue entre l’enfant et le grand prédateur. Une adaptation libre et poétique d’un grand classique de la littérature enfantine, Marlaguette, écrit par Marie Colmont.

Dans cette petite forme, le Puppet Sporting Club s'amuse avec les procédés qui lui sont chers (gaine, corps castelet, ombre, encres et dessin) et poursuit sa route avec son vieux compagnon, le Loup. Bien que toujours dangereux, il se révèle ici, à contre-courant du répertoire classique, tendre, sensible et attentif. La figure de la Bête en devient plus complexe… plus humaine. Un conte dont la fin ne livre pas de solution ou de morale clé en main, sinon le fait de devoir, parfois, surmonter la peine et le deuil : « Cela lui faisait à la fois plaisir et tristesse ».